Page en cours de chargement

Dernier écho

Le monde entier se connecte désormais à : ascannes-generations.fr pour tout savoir sur le club de football de la ville la plus connue au monde ….Alors , vous aussi ,rejoignez-nous dès à présent sur ascannes-generations.fr….A tout de suite avec les Rouge et blanc d’hier et d’aujourd’hui……..


Commander le livre

Bon de commande  boutons (36).gif
Le fil info

 ANCIENS JOUEURS ISSUS DE L’AS CANNES AYANT JOUE EN EQUIPE PROFESSIONNELLE (Présents le Dimanche 2 juin 2013 et dont certains joueront le match de Gala de l’Hommage à Jean VARRAUD )
Jacques Grattarola, Raymond Villa, Jean Galfré, Joseph Lui, Jean Bernard Lamberti, Gérard Bertrand, Armand Goiran, Charly Loubet, Max Chabaud, Henri Lisnard, Gérard Gasparini, Jean Savelli, Guy Sporn, Jacques Duclercq, Marc Durini, Daniel Revelli, Gilbert Cassar, Jean Selles, Robert Ascher, Michel Triscornia, Gérald Roux, Bernard Gaide, Jean Luc Marini, Patrick Teissier, Henri Aiglin, Bernard Casoni, Yves Bertucc, Eric Cattet, Daniel Simon, Jean Louis Garcia, Bruno Chaverot, Ludovic Debru, Alain Ravera, Georges Montanella, Ludovic Pollet, Johan Micoud, Romain Ferrier, James Hindmarch, Sébastien Frey, Nicolas Vanvinckt, Jure Primorac, Christophe Mey, André Pénalva, Frédéric Brando, Stéphane Roda, Mathieu Beda, David Bellion

ANCIENS JOUEURS ISSUS DE L’AS CANNES MEMBRES de l’Association des Anciens DRAGONS (Présents le Dimanche 2 juin 2013 et dont certains joueront le match de Gala de l’Hommage à Jean VARRAUD) ASSOCIATION DES ANCIENS DRAGONS DE L’AS CANNES. Stéphane Ferrier, Vincent Planté, Thomas de Pariente, Frédéric Dufau, Carlos Fernandes, Romain Ferrier, Antoine Freddolini, Bernard Lambourde, Stéphane Martino, Philippe Raschke, Gérôme Thibault, Patrick Barul, James Hindmarch, Tayeb Belmihoub, Maouche Amrane, Denis Armbruster, Dominique Barberat, David Bettoni, José Bray, Philippe Carrat, Lionel Firly , Eric Giacopino , Vincent Madelaine, Michael Marsiglia, Stéphane Roda, Pascal Souchette, Bruno Bellone, Franck Boschelli, Lilian Compan, Wilfrid Gohel, Franck Gomez, Laurent Leroy, Nordine Mouka, David Saffioti, Johan Micoud, Patrick Vieira,

 

L'album souvenirs
Documents archivés
Don à l'AVC
 Une partie importante des bénéfices réalisés par la vente de ce livre , plus de 1200 euros, a été versée  à  l’association A.V.E.C. (l'Association pour la Vie, Espoir  contre le cancer) dirigée par le Professeur David Khayat .    

 Présentation de l'AVC
boutons (36).gif
Les TV sportives

     logo_sportitalia.jpg     

     logo_laola.jpg

      logo_fest-pas-tv-pm.jpg
                 

     
logo-mcs.jpg
 

 logo-ligue1-tv-pm.jpg

   Logo_lnv.jpg
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Sur le tas - Avec Guy Giuliano

Guy Giuliano : « Aujourd’hui , dans le football,Jean Varraud gagnerait des millions d’euros…. »

                 

 Giuliano-hom-varraud_pm.jpg

 Face à face avec un homme de cœur.Les yeux dans les yeux avec un roi de cœur.

Guy Giuliano est un monsieur, un grand monsieur ! Il a accepté cet entretien à cœur ouvert sans la moindre hésitation. Normal, le football est sa passion, l’AS Cannes sa maîtresse… Guy Giuliano parle d’ailleurs des deux sans discontinuer, il rend hommage à Jean Varraud avant tout le monde, avant cette superbe fête prévue le 2 juin à Coubertin en présence des plus grands du football français. De temps à autre, Guy Giuliano tousse, se tient le visage ou le ventre.

Guy Giuliano parle, parle, parle encore et toujours. Il ne consulte jamais sa montre, ne compte pas ses heures. Et puis…

Et puis, quand on aime, on ne compte pas. Super Guy Giuliano. Ecoutez-le…

 Un hommage sera rendu à JeaVarraud le 2 juin à Coubertin par la Ville de Cannes, Bernard Brochand, le député-maire de la cité et l’AS Cannes. L’image que vous garderez de Monsieur Varraud ?

Celle d’un homme exceptionnel. Il était tout d’abord complétement désintéressé. Quand il n’y avait pas d’argent au club, on ne lui donnait rien. Quand il y en avait, on ne lui en donnait pas non plus… J’ai été le seul président de l’AS Cannes à lui proposer un contrat avec un vrai salaire. Je retiendrai également ses nombreux coups de téléphone. Généralement, il m’appelait le soir à la maison. Il avait toujours quelque chose à dire, un problème à évoquer. Aujourd’hui, je n’oublie pas non plus l’amitié que j’ai eue avec Claude, son fils, qui fut un avocat exceptionnel pendant plus de trente ans…

Jean Varraud et l’AS Cannes ?

Il a tout d’abord apporté son expérience, sa vista au club. Il voyait toujours ce que les autres ne voyaient pas. Pierre Garonnaire par exemple, à Saint-Etienne, affichait régulièrement ses conditions financières à l’AS Saint-Etienne. Jean Varraud était lui, un vrai bénévole. Je suis persuadé qu’aujourd’hui, dans le football actuel, Jean Varraud gagnerait des millions d’euros…

L’AS Cannes en CFA très certainement une seconde année… Soit-on dire une deuxième année ?

L’AS Cannes en CFA, je suis persuadé que cela ne durera pas. Nous ne sommes pas à un an près pour voir le club remonter au moins en National. L’AS Cannes remontera, j’en suis persuadé. Les dirigeants en place actuellement font face financièrement… N’oubliez pas que ce sont leurs euros qu’ils dépensent… pour l’équipe première. 

Chaque année, la perte financière est de plus en plus importante pour le club cannois ?

J’ai toujours dit aux présidents qui se sont succédés, qu’il s’agisse de Marcel Salerno, de Scotto ou de Lahiner : plutôt que de perdre 1,5 million d’euros chaque saison en CFA ou en National. On met d’entrée 5 millions d’euros et à la fin de la saison, le club monte d’un échelon.

D’accord mais cette fois, l’AS Cannes est descendue en CFA sur une décision administrative.

Les dirigeants actuels ont tenté un coup de force face à la mairie qui, en aucun cas, ne pouvait avoir tort sur ce dossier-là.

Les plus grands centres de formation ont disparu ou presque, votre avis sur cette triste constatation ?

L’arrêt Bosman a tué tous les centres de formation. Aujourd’hui, même un génie comme Guy Lacombe en matière de formation ne pourrait réussir comme il le fit les années précédentes à Cannes notamment. A 17 ans, le joueur que vous avez formé pendant quatre ans, est libre.

 

Le football vous manque-t-il aujourd’hui ?

Vous savez, entre 1999 et 2001, j’ai été grâce à l’AS Cannes, le seul président de club de tout le Sud-Est de la France à être élu 

 

      

 

 

 

au bureau de la Ligue nationale de football. Aujourd’hui, un monsieur comme Jean-Louis Campora me manque. Avec lui, j’avais des privilèges. Il était président de l’AS Monaco et me proposait régulièrement de prendre place dans son avions privé lorsque nous avions des réunions de travail à la Ligue.

En ce temps-là, Gérard Bourgoin, alors président de la Ligue nationale          de football, ne respectait jamais les feux rouges dans Paris ?

 

Alors, lui, c’était une vedette !!!

D’autres personnes vous-ont-elles impressionné dans le football professionnel français ?

Il y avait Jean-Louis Campora dont on vient de parler mais aussi Michel Moretti, le regretté président de l’AC Ajaccio. J’étais très lié avec lui. Son suicide m’a énormément peiné. Ceux qui le connaissaient bien, n’ont pas été surpris par sa décision de partir. Michel Moretti était un homme fabuleux. Il était vraiment au-dessus de tous les nationalistes. Il était très certainement le président le moins titré de la Ligue nationale mais son plus grand homme.

Le meilleur joueur de tous les temps qui, selon vous, soit passé par Cannes ?

Gérard Vanenburg, un footballeur néerlandais, sans aucune discussion. Vanenburg avait une classe mondiale ! Zidane lui, a « éclaté » à Bordeaux, pas à Cannes. C’est Rolland Courbis qui l’a mis immédiatement dans le bain à Bordeaux. Tiens, en parlant des centres de formation d’hier, sachez que Peter Luccin a joué son premier match en pros chez nous à l’âge de 16 ans contre Paris-Sain-Germain…

 Cette formation qui coûte chère aujourd’hui aux clubs ?

Evidemment, prenons le cas de Julien Faubert qui est revenu à Bordeaux il n’y a pas très longtemps. Il est parti de l’AS Cannes pour zéro centime d’euros, il était libre. Un peu plus tard, Bordeaux l’a transféré à West Ham, en Angleterre, pour neuf millions d’euros. Il y a deux poids, deux mesures entre le club qui a formé le joueur et les autres clubs…
 

Certains disent que Adel Boutobba, formé lui aussi à l’AS Cannes était également un super joueur ?

Boutobba, Le meilleur de tous les temps, c’est exact. Ce fut le plus grand attaquant formé par l’AS Cannes. Il lui a manqué un peu de sérieux pour réussir une carrière à la mesure de son talent. Je me souviens par exemple que les soirs de matchs, après la rencontre, alors que nous étions en déplacement, « il faisait le mur » à l’hôtel. Il a gâché sa vie, sa carrière. Dommage ! Des garçons comme Zébina, Clichy ou Julien Escudé, Sébastien Frey étaient beaucoup plus sérieux. Ils ont réussi une carrière nationale, voire même internationale…

Aujourd’hui, vous avez définitivement oublié l’AS Cannes ?

Certainement pas. Je suis toujours les résultats de l’équipe première… Depuis le départ de Marcel Salerno, je n’ai plus de contact avec les nouveaux dirigeants. Cela dit, j’ai très souvent Marcel au téléphone. Mon petit-fils Nelson entraîne les U 15 du club. Il prend son travail à cœur… L’autre jour, il n’avait pas faim, je m’en suis inquiété. J’ai vite compris : son équipe venait de disputer un mauvais match. Une prestation à lui couper l’appétit…

Un mot sur cette Paris-Saint-Germain version qatarie ?

Un simple avis : pour moi, ce Paris-Saint-Germain là sera champion de France pendant dix ans d’affilée et remportera cinq Ligues des champions consécutives. Paris-Saint-Germain sera plus fort que le Barça d’aujourd’hui. Il sera très vite le maître de l’Europe.

Les entraîneurs qui furent les vôtres à l’AS Cannes quand vous y étiez le président ?

René Marsiglia, je ne peux pas prononcer son nom sans avoir chaud au cœur. Roland Gransart est un homme exceptionnel. Sous ma présidence j’ai eu deux entraîneurs exceptionnels avec Gransart et Marsiglia. Gransart, formidable technicien, René, homme de cœur. On le regrette partout où il passe. Humainement c’est un type formidable. Gransart était plus réservé. C’était un grand professionnel…

 

Propos recueillis par Hervé SOMNARD

Légende : Guy Giuliano (à gauche), en compagnie de Gilbert Chamonal ancien directeur administratif de l’AS Cannes (debout) et d’Henry Donnet, qui fut dirigeant bénévole à l’AS Cannes de 1976 à 2012…

 

 « L’OGC Nice doit une fière chandelle au président de l’AS Cannes….. »

Guy Giuliano n’a rien oublié de cette fusion entre l’AS Cannes et l’OGC Nice qui joua l’Arlésienne au terme de la saison 2001-2002. Il se souvient également de l’aide financière apportée par le tandem Salerno-Perrin à une trésorerie niçoise aux abois… à un club « Rouge et Noir » qui venait d’être relégué en CFA par la DNCG, la Direction Nationale du Contrôle de Gestion de la Ligue nationale de football…

Guy Giuliano va même jusqu’à affirmer le plus sérieusement du monde : « Aujourd’hui, on peut dire sans avoir peur d’être démenti que l’O.G.C Nice a été sauvé de la relégation par le président de l’AS Cannes qui, via M. Perrin, a donné 10 millions d’euros  au club niçois afin qu’il puisse sortir la tête de l’eau… »

Mais alors cette fusion, qu’est-elle devenue ? Elle a fondu comme neige au soleil ? «  C’est exactement cela, à l’époque, le président Sensi était d’accord pour une fusion entre les deux clubs. C’était la seule solution pour sauver les deux clubs… avec un stade à Sophia-Antipolis. Nous aurions constitué un redoutable club Côte d’Azur. Nous avons perdu 10 ans. Aujourd’hui, malheureusement pour Cannes c’est râpé… »

Et pourtant Cannes et Nice passèrent à deux doigts de ce mariage en Rouge, Noir et Blanc. Guy Giuliano confirme d’ailleurs, précisant aussi : «  Un soir au cour d’un diner, Marcel Salerno m’a dit le plus sérieusement du monde : on met les sous et après on fait la fusion. Je peux vous dire que Nice doit une fière chandelle au président de l’AS Cannes… »

Bonne chance au Niçois ? « Bien sûr affirme Guy Giuliano avant d’ajouter calmement « … Mais dans leur nouveau stade à Saint-Isidore, il leur manquera toujours les supporters cannois… »

Voilà qui est clair et net.

Hervé SOMNARD


 

 

 


Date de création : 16/12/2013 @ 18:47
Dernière modification : 16/12/2013 @ 18:48
Catégorie : Sur le tas
Page lue 2051 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


La chaine TV de Festival Passions

Les médias partenaires

       logo-kissfm.jpg   logo-m6.jpglogo-m6.jpg   Logo_France_Bleu_Azur.jpg     logo-equipe-tv.jpg   logo-equipe.jpg   logo-mcs.jpg  logo-cheriefm.jpg  logo-rmc.jpg    logo_rtl2.jpg    logo-nrj.jpg     logo-tf1.jpg   logo-france2.jpg logo-france3.jpg   logo-france-infos.jpg  logo-radio_france.jpg  logo-rtl.jpg  logo-radioazur.jpg      logo_traficfm.jpglogo_traficfm.jpg  logo-journal_provence.jpg   logo-radio_nostal.jpg   logo-onze_mond.jpg  logo-canal.jpg    logo-cannes_soleil.jpg   logo-france_foot.jpg   logo-europe1.jpg  logo-actu-foot.jpg
   


Recherche



L'agenda 21 de Cannes
Les albums photos
L'A.S.Cannes Foot
Le R.C.Cannes Volley
Les infos du Volley-Ball
Un grand merci à ......
Les amis
    routier-sympa_2.jpg

   Sicom-pm.jpg 

 

  gilbert-herve2.jpg

Les médias partenaires

       logo-kissfm.jpg   logo-m6.jpglogo-m6.jpg   Logo_France_Bleu_Azur.jpg     logo-equipe-tv.jpg   logo-equipe.jpg   logo-mcs.jpg  logo-cheriefm.jpg  logo-rmc.jpg    logo_rtl2.jpg    logo-nrj.jpg     logo-tf1.jpg   logo-france2.jpg logo-france3.jpg   logo-france-infos.jpg  logo-radio_france.jpg  logo-rtl.jpg  logo-radioazur.jpg      logo_traficfm.jpglogo_traficfm.jpg  logo-journal_provence.jpg   logo-radio_nostal.jpg   logo-onze_mond.jpg  logo-canal.jpg    logo-cannes_soleil.jpg   logo-france_foot.jpg   logo-europe1.jpg  logo-actu-foot.jpg
   

Calendrier
^ Haut ^